Et après? Une étude révèle les nouvelles tendances dans le secteur des paiements en Europe post-pandémie

  • Une nouvelle étude de Payments Europe révèle de nouvelles tendances dans le secteur des paiements en Europe
  • La carte reste le moyen de paiement préféré des Européens, tandis que de nouvelles options de paiement électronique se multiplient
  • Les paiements par carte sans contact ont été le mode de paiement le plus utilisé dans les magasins au cours de l’année dernière
  • Les paiements instantanés sont de plus en plus répandus, mais les consommateurs et les commerçants reconnaissent les risques

Bruxelles, le 1er décembre 2021 – Une nouvelle étude indépendante de Payments Europe intitulée “L’évolution du marché européen des paiements: De l’argent liquide au numérique, que veulent les Européens ? ” montre que de nouvelles tendances sont apparues après la pandémie concernant le comportement des consommateurs et des commerçants en matière de paiement en Europe.

Selon ce rapport, les Européens se tournent de plus en plus vers des méthodes de paiement numériques, et 8 transactions en magasin sur 10 ont été faites de cette manière en 2021. Par ailleurs, plus de 2 utilisateurs sur 3 (67% des consommateurs, 70% des commerçants) souhaitent que cette tendance continue d’évoluer dans ce sens et ont indiqué qu’ils accueillaient favorablement les initiatives gouvernementales visant à encourager l’utilisation et l’acceptation des paiements électroniques.

Un membre du conseil d’administration de Payments Europe, Hendrik Frank de Deutsche Kreditbank AG, explique: ” Depuis 2019, les paiements en espèces sont en baisse en Europe. La pandémie de Covid-19 a clairement accéléré la tendance vers l’utilisation de paiements électroniques, et plus particulièrement vers l’utilisation des paiements par carte sans contact. Notre étude a révélé que le paiement sans contact a été le mode de paiement le plus utilisé en magasin au cours des 12 derniers mois, soit un total de 25 % de toutes les transactions. Une majorité de consommateurs européens se sentiraient à l’aise de relever les limites du sans contact jusqu’à 150 euros par transaction.”

Dans un contexte où les consommateurs utilisent de plus en plus de méthodes de paiement électroniques, les commerçants ont constaté que les paiements par carte représentent désormais plus de la moitié de leur chiffre d’affaires mensuel. L’étude s’est penchée sur cette tendance et a révélé que les cartes répondent le mieux aux besoins des consommateurs lorsqu’ils effectuent des paiements grâce à leur fonctionnalité en ligne et mobile, leur niveau de sécurité, ainsi qu’au confort que les cartes offrent. Du point de vue des commerçants, l’étude révèle que 4 commerçants sur 5 apprécient également le niveau de sécurité qu’offrent les cartes, et plus de 90 % des commerçants européens estiment que les avantages apportés par les paiements par carte sont supérieurs aux coûts qui y sont associés.

Le marché européen des paiements se diversifie de plus en plus, les options de paiement étant plus nombreuses que jamais. L’étude a montré que les consommateurs (88 %) et les commerçants (76 %) sont satisfaits des solutions disponibles. Bien que les cartes physiques restent le moyen de paiement préféré des consommateurs et des commerçants, les paiements par carte sur téléphone, les paiements sur mobile et le BNPL (Buy-Now-Pay-Later) sont en nette progression.

Un membre du conseil d’administration de Payments Europe, Michael Hoffman de Card Payments Sweden, déclare : “Si les cartes restent le produit le plus utilisé et le plus apprécié en Europe pour les paiements en magasin, l’enquête révèle également des tendances intéressantes concernant les moyens de paiement introduits plus récemment : on s’attend à ce que les options de type “Buy-Now-Pay-Later” (BNPL) triplent au cours des 12 prochains mois et que l’utilisation des paiements instantanés double au cours de l’année prochaine.”

Les consommateurs européens estiment que les paiements instantanés sont largement disponibles, notamment pour les achats en ligne et les paiements entre particuliers. Près de la moitié des consommateurs pensent qu’ils sont aussi disponibles pour les paiements en magasin. Toutefois, l’étude montre que 89 % des consommateurs européens estiment qu’il existe des risques liés à l’utilisation des paiements instantanés. Et c’est également le cas pour les commerçants: si 9 commerçants sur 10 se disent satisfaits des caractéristiques actuelles des virements instantanés, 8 sur 10 pensent également que cette option de paiement s’accompagne d’un risque plus élevé d’échec de transaction au point de vente.

Payments Europe a mis en place ce rapport afin de mieux comprendre l’évolution du secteur des paiements post-pandémie et d’évaluer les préférences des consommateurs et des commerçants. L’étude vise à démontrer les tendances qui se sont établies au cours des 12 derniers mois et qui sont susceptibles d’avoir un impact sur les comportements en matière de paiement à l’avenir. 

À propos de Payments Europe :

Payments Europe est une association de fournisseurs mondiaux et européens de solutions de paiement par carte, créée pour renforcer la voix du secteur. Notre mission est de promouvoir une meilleure compréhension de la complexité des paiements par carte et de la valeur inhérente qu’ils apportent à la société.

Nous soutenons un marché européen des paiements dynamique, innovant et compétitif, qui repose sur un cadre réglementaire équilibré et qui place les consommateurs et leur protection au centre de nos activités.  

Les membres de Payments Europe sont des émetteurs de cartes, des acquéreurs de cartes et sont acteurs offrant des solutions de paiement par carte, actifs dans toute l’Europe.  

Plus d’informations ici: www.paymentseurope.eu ou @PaymentsEurope.

Notes aux rédacteurs – méthodologie:

Le rapport « L’évolution du marché européen des paiements: Du cash au numérique, que veulent les Européens ? » est basé sur une étude indépendante commandée par Payments Europe et réalisée par FTI Consulting du 9 au 21 juillet 2021. L’enquête a été complétée par 3 223 consommateurs vivant en France (544), en Allemagne (539), en Italie (530), en Espagne (540), en Suède (538) et en Pologne (532) et par 680 commerçants travaillant dans le commerce de détail en ligne et hors ligne en France (109), en Allemagne (110), en Italie (110), en Espagne (110), en Suède (106) et en Pologne (103).

Veuillez trouver plus de détails sur le marché Français ici.

SHARE:

Share on twitter
Share on facebook
Share on linkedin